lundi 9 novembre 2015

Etudes de médecine en Espagne

Suite à vos nombreuses questions sur ce sujet, j'ai décidé d'écrire cet article afin d'y répondre au mieux. De nombreuses interrogations subsistent, notamment sur les démarches à suivre pour travailler en France. Si l'un d'entre vous a décider de suivre ce parcours et pourrait témoigner ou apporter un complément d'informations,  ce serait formidable. Merci de votre collaboration. 


Accès aux études de médecine en Espagne:

Comme pour toutes les filières,  le système Espagnol est divisé en deux branches: les universités privées et les publiques.

Pour prétendre à une place dans les écoles publique, l'étudiant doit avoir une note au bachillerato supérieure à la nota de corte.  La nota de corte correspond à la note du baccalauréat du dernier étudiant admis dans une filière donnée. Plus il y a de demande, plus cette note est élevée. Il faut savoir que l'Espagne a la particularité de proposer une épreuve supplémentaire nommée la selectividad qui permet d'augmenter leur note de 4 points maximum.  Leur note de bac étant sur 10, ils ont à la suite de cette épreuve,  une note totale sur 14 points leur permettant de prétendre à l'accès aux universités. Les français peuvent entrer dans les universités publiques avec la note figurant sur leur credencial qui correspond à leur notre du bac divisée par 2. Soit donc une note sur 10 points.  Les notas de corte pour une filière aussi prisée que médecine est bien sûr très élevée, généralement supérieure à 12. Vous comprendrez donc l'impossibilité pour les étudiants français d'accéder aux études médicales par cette voie. 

L'accès aux études médicales pour les étudiants français est donc possible en Espagne uniquement dans des universités privées.  Chacune ont un mode de sélection des étudiants qui leur est propre.  Il y a généralement des tests d'entrée mais pas de concours. En effet, en passant ces tests dans les premières dates disponibles, les chances d'être accepté sont beaucoup plus grandes. Toutefois, il reste plus difficile d'entrer dans ces universités en médecine que dans d'autres filières comme dentaire, pharmacie, kinésithérapie. .. L'enseignement en université privée est réputé être meilleur que dans les universités publiques puisque les écoles privées sont en concurrence les unes avec les autres et doivent redoubler d'efforts afin d'attirer toujours plus d'étudiants. Les infrastructures et moyens sont donc meilleurs et l'enseignement dispensé dans des classe à effectifs réduits et non grands amphithéâtre. Le seul bémol bien entendu,  le prix, qui dépasse généralement les 10000 euros l'année voir même les 15000,  la médecine étant une des filières les plus cher. 

Déroulement des études:

En Espagne comme en France, le premier cycle des études durée 6 ans.  Ensuite il y a l'examen national nommé MIR en Espagne et ECN en France. Le problème de cet examen est qu'il y a plus d'étudiants le passant que de places offertes. Ainsi, les étudiants s'y reprennent à plusieurs fois avant d'avoir une place.  
La question subsiste donc quand à la possibilité de passer l'ECN en France après avoir suivi un premier cycle d'études en Espagne. 

Ils y a très peu de stages cliniques avant la 4e année, mais ces derniers ont bien meilleure réputation que ceux se déroulant dans les hôpitaux Français. 


Attention, même si ces études sont accessibles sans concours d'accès,  elles n'en sont pas moins difficile et un travail sérieux et régulier est nécessaire pour valider les matières. 

Aussi, compte tenu de la difficulté d'entrée même en privée, il est conseillé de vous inscrire parallèlement dans une autre filière comme dentaire, pharmacie,  biologie... plus faciles d'accès.